10/07/2009

LOUIS JOSEPH LAHURE : UN MONTOIS, VOLONTAIRE DURANT LA REVOLUTION BRABANCONNE, DEVENU GENERAL D'EMPIRE

Louis Joseph Lahure, né à Mons, le 29 décembre 1767, de Nicolas Lahure et de Marie-Thérèse du Buisson, fut général d'Empire. Son nom est inscrit au côté sud de l'Arc de Triomphe de l'Etoile à Paris.

Pendant la Révolution Brabançonne

En 1787, il fait ses études à l'Universtité de Louvain, lorsque éclate la Révolution Brabançonne ; il s'engage alors dans les troupes insurrectionnelles le 22 septembre 1787. En 1788, il est vice quartier-maître dans le régiment du Hainaut (ndlr : il doit s'agir d'une compagnie de volontaires car on ne trouve pas trace d'un régiment du Hainaut avant 1790), puis en 1790 fourrier au régiment d'infanterie du Hainaut (ndlr : Rgt. N°9 Hainaut-Infanterie), et enfin sous-lieutenant. La révolution étant matée par les forces autrichiennes en 1790, il se réfugie en France, à Lille.

promoStRochaprès1981

La compagnie des Volontaires Réunis de la Révolution Brabançonne de Ham-sur-Heure, sur le perron du château, probablement en 1982

Soldat de la Révolution française

Le comité belge établi à Lille, sous la protection de la France, y organise des compagnies, composées surtout de patriotes belges. La guerre ayant été déclarée à l'Autriche en 1792, Lahure vola aux avant-postes à la tête d'un régiment organisé par lui. Le 15 avril 1792, il est lieutenant dans une légion belge (une des nombreuses unités de volontaires étrangers, au service de la France, créées à la Révolution), puis passe capitaine le 1er juin 1792.

Il participe bravement et s'illustre durant la campagne de 1792 en Belgique dans les armées du Nord et du Centre, sous les ordre du Maréchal Luckner et du Général Dumouriez ; puis après la victoire Autrichienne de Neerwinden (18 mars 1793), il participe à la défense des territoires français et à la victoire de Wattignies, sous les ordres de Jean-Baptiste Jourdan.

Il se bat courageusement en Belgique et en Hollande durant la campagne de 1794-1795. Le 22 janvier 1795, à Alkmaar devant la flotte hollandaise du Helder et quelques bâtiments britanniques retenus par les glaces du Zuiderzee, le Lieutenant-Colonel Lahure s'empare de cette flotte : composée de 14 vaisseaux de guerre et de plusieurs bâtiments marchands, à la tête d'un escadron de hussards, en croupe desquels il avait fait monter des tirailleurs. Il chargea avec intrépidité sur la glace, et les tirailleurs s'élancèrent à l'abordage. La flotte entière se rendit à des hussards (c'est un fait unique dans l'histoire militaire mondiale). 

Capture_flotte_hollandaise

PRISE DE LA FLOTTE HOLLANDAISE DU HELDER, LE 22 JANVIER 1795

Passé chef de brigade, il se bat en Prusse (1795-1796) ; le 7 janvier 1797, il part pour l'armée d'Italie avec la division Bernadotte et est remarqué durant la campagne par le Général Bonaparte. Il sert en Italie jusqu'en 1799, où il est blessé et fait prisonnier par les russes du Général Souvourov ; il est renvoyé en France le 30 juin de la même année.

Le 21 juillet 1799, il est nommé provisoirement Général de Brigade et est confirmé dans ce grade le 19 octobre.

A cause des séquelles dûs à sa blessure, il participa peu aux batailles de l'Empire. Il se marie en 1800 avec Anne de Warenghien et est nommé député du département de Jemmapes en 1802. Chevalier de la Légion d'Honneur (an XII), il est reçu Commandeur en 1804. En 1809 il passe commandant du département du Nord, puis chef d'Etat-Major de l'armée de l'Escaut. En 1811, il est fait Chevalier de l'Empire et Baron d'Empire en 1813.

Sous la première restauration

Il est fait Chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint Louis. Naturalisé français en 1814, il reprend le commandement du département du Nord en avril 1815 (pendant les 100 jours) et commande ensuite la place de Douai.

Après la défaite de Waterloo

Il brise son épée en jurant de ne plus jamais la reprendre et refuse le commandement qu'on lui offre. Il ne rend Douai que le 13 juillet 1815, sur ordre exprès de Louis XVIII.

Mis en non-activité,Il sera fait Lieutenant-Général en 1818 et admis à la retraite le 1er octobre. Il reprendra ensuite épisodiquement du service et passe Lieutenant-Général titulaire en Belgique en 1833. Promu Grand Officier de la Légion d'Honneur la même année, il sera réadmis à la retraite en 1834 et reçu Grand Officier de l'Ordre de Léopold en 1842.

Le 1er janvier 1853, il est relevé de sa retraite et admis dans la 2è section de réserve de l'Etat Major Général ; il décèdera le 24 octobre dans sa 86e année, au château de Wavrechain-sous-Faulx près de Valenciennes.

chatea20

 LE CHÂTEAU DE WAVRECHAIN-SOUS-FAULX

Les deux photos qui suivent ont été prises à Ham-sur-Heure, en août 1972, elles proviennent des archives de M. Robert Lorges. 

HamSHeureVIII1972a

  HamSHeureVIII1972b

HAM-SUR-HEURE, AOÛT 1972 

08:00 Écrit par Le Petit Volontaire dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.